Make your own free website on Tripod.com
Home | Ministére | DRDR DE TAMBA | The Issues | Calendar of Events | Contact Us
LE SITE INTERNET DE LA DRDR DE TAMBA
flag.gif

Nouveau site internet de la Direction Regionale du Devellopement rurale.

Trois partis pris principaux ont inspiré la nouvelle conception du site :
le traitement en temps réel de l'actualité : suivre l'actualité et les décisions du Ministre, relater les événements du jour ou de la semaine, délivrer les informations administratives en temps réel...
la valorisation de l'image et de la photographie en illustration des nombreux secteurs d'attribution - souvent photogéniques - du ministère : des cultures à l'élevage et à la pêche, des produits alimentaires aux plaisirs de la table, des territoires ruraux et leurs paysages aux hommes qui y vivent, de l'enseignement agricole aux contrôles sanitaires, le tout au rythme des saisons...
l'accessibilité à tous les publics : une technologie de pointe « Macromédia Flash MX » doublée d'une version « html » pour s'adapter à tous les niveaux d'équipement des internautes, tout en rendant le site consultable par les personnes handicapées conformément aux spécifications du W3C*.
Le site www.drdrtamba.sn est composé de six rubriques : Actualité, Ministère, Accès journalistes, Médiathèque (cinémathèque, photothèque, bibliothèque), Espace grand public et Ressources (documentaires et réglementaires).
L'information est adaptée à toutes les catégories de public du ministère : consommateurs comme professionnels, citadins comme ruraux...
Le nouveau site s'inscrit dans la politique de communication du ministère qui vise, notamment, à rendre familières les réalités de l'agriculture, de l'alimentation et du monde rural d'aujourd'hui.
* W3C : World Wide Web consortium

Pierre DIOUF - Directeur DRDR-Tamba

 

 

 

Généralités

Situé sur la côte occidentale de l’Afrique, le Sénégal qui compte une population estimée à 10,1 millions d’habitants en 2003, a une longue histoire de démocratie. Après les indépendances en 1960, le pays est devenu très visible sur le plan international et sur une longue période a maintenu une relative stabilité politique et sociale. Le pays fait face à une rébellion armée au sud (Casamance) qui réclame l’indépendance depuis le début des années 1980. Le gouvernement a signé un accord de paix avec le MFDC (Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance).

CONTEXTE ECONOMIQUE/POLITIQUE

La dévaluation du CFA intervenue en 1994 et les programmes de réformes ont stimulé la croissance économique, qui en moyenne, a atteint 5,3 pour cent entre 1996 et 2001.

En 2002, la croissance économique est tombée à 1,1pour cent à cause d’un déficit pluviométrique qui a entraîné une chute de la production agricole.

En 2003 et 2004, avec un taux estimé en moyenne à 6,3 pourcent, l’économie reprend sa solide trajectoire de croissance sous l’effet d’une reprise de croissance du secteur agricole et l’expansion du secteur des bâtiments et travaux publics. Le secteur agricole a cru de 36 percent sous l’effet d’une condition climatique favorable.

Selon les dernières estimations, la croissance économique en 2005 sera de 5,7 percent malgré le déclin de 7,2 percent du secteur minier. Le secteur énergétique qui souffre de la forte hausse du prix international des produits pétroliers croîtra malgré tout de 4 percent.

Les perspectives économiques sur la période 2006-2008 sont positives : le taux de croissance économique est prévu en moyenne à 5,1 pour cent avec un taux d’inflation inférieur à 2 pour cent et un solde du compte courant relativement stable en moyenne de 6,5 percent du PIB. La mise en œuvre des réformes sectorielles, structurelles et budgétaires a été inégale, avec un progrès notable dans les secteurs du commerce et de l’arachide, mais avec des agendas non encore achevés dans les secteurs de l’énergie et des réformes budgétaires. Un progrès aussi a été noté dans l’amélioration du climat de l’investissement avec la baisse de 30% à 25% du taux de l’impôt sur les sociétés.

En juin 2000, le Sénégal est devenu éligible à l’initiative des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE), avant d’atteindre en avril 2004 le point d’achèvement sous l’Initiative renforcée des PPTE. Etant donné son ratio d’endettement relativement bas au point d’achèvement, le Sénégal sort de l’initiative renforcée PPTE avec une chance de maintenir son niveau d’endettement extérieur soutenable sur le moyen et long terme. La dette publique extérieure décroîtra de 54,5 percent en 2003 à 36,2 percent en 2008. Le Sénégal est devenu éligible de la nouvelle initiative du G8 de réduction de la dette.

En avril 2000, son Excellence Mr Abdoulaye Wade a été élu troisième Président de la République du Sénégal. Des élections législatives ont eu lieu en avril 2001 et des élections municipales en mai 2002. Le Président Wade est un fervent défenseur du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) et joue un rôle actif dans la résolution des conflits en Afrique de l’Ouest. Le débat politique occupe actuellement une grande place à cause des élections législatives et présidentielles, prévues respectivement en 2006 et 2007.

COORDINATION DES BAILLEURS DE FONDS

Les partenaires au développement du Sénégal incluent la France, la Banque mondiale, le Fonds Monétaire International (FMI), l’Union Européenne, la Banque Africaine de Développement, l’USAID, le Japon, l’Allemagne, le Canada et plusieurs agences des Nations-Unies. La dernière réunion du groupe consultatif s’est tenue à Paris en Juin 2003. La coordination des bailleurs de fonds s’est beaucoup améliorée avec les processus d’élaboration d’un nouveau DSRP de seconde génération et d’une stratégie de croissance accélérée par le gouvernement.

ROLE DE LA BANQUE MONDIALE

A fin août 2005, la Banque mondiale a accordé au Sénégal 132 prêts et crédits à hauteur de 2,62 milliards de dollars américains. La valeur des engagements des 15 projets actifs IDA est de 632,2 millions de dollars dont 347,8 millions de dollars non déboursés. Ces 15 opérations portent sur l’agriculture, les infrastructures, le développement urbain et rural, l’éducation, la santé/la nutrition/ la population, la protection sociale, l’énergie et l’eau, le secteur public et le développement du secteur privé. Quatre projets ont été approuvés durant l’année fiscale 2005 de la Banque Mondiale : le projet d’Urgence pour la Reconstruction de la Casamance, le projet d’Electrification Rurale, le projet de Gestion Intégrée des Ressources Maritimes et Côtières, le projet d’amélioration de l’efficacité du secteur énergétique.

Parmi les projets en cours de préparation durant l’année fiscale 2006, ceux programmés pour être approuvés par le conseil d’administration cette même année sont : Services agricoles et organisations de producteurs, programme de développement des marchés agricoles, deuxième crédit de soutien à la réduction de la pauvreté, deuxième projet d’éducation de qualité pour tous, développement local participatif et projet de développement urbain. Les performances du portefeuille sont discutées trimestriellement avec le gouvernement. La prochaine stratégie d’assistance pays de la Banque Mondiale est prévue pour l’année fiscale 2007.

La Société Financière Internationale (SFI) dispose au Sénégal d’un portefeuille d’investissements estimé à 34 millions de dollars US, dont l’essentiel est constitué de deux programmes : une centrale électrique (GTI-Dakar) qui est le premier producteur indépendant d’électricité du pays et les Ciments du Sahel qui sont le deuxième producteur de ciment du pays.

La SFI a seulement 0,5 million de US dollar de capitaux propres dans les institutions de financement du logement. La SFI a été active dans le travail d’évaluation par FIAS du climat de l’investissement et du système de taxation. Aussi, la SFI est un participant actif au niveau du Conseil Présidentiel pour l’Investissement qui est un haut cadre de dialogue entre le gouvernement et le secteur privé national et étranger.

La stratégie de la SFI pour le Sénégal est centrée sur : (a) amélioration du climat de l’investissement ; (b) renforcement des capacités des Petites et Moyennes Entreprises et les institutions qui les accompagnent ; (b) support aux projets de développement dans les secteurs stratégiques suivants : finance, tourisme, infrastructures (particulièrement énergie), mines, pêche, textile, agrobusiness, technologies de l’information et de la communication. Des opportunités existent pour la SFI avec sa nouvelle stratégie pour travailler avec les intermédiaires financiers pour améliorer l’accès au financement et aussi le renforcement des capacités des institutions bénéficiaires et des PME.

Le portefeuille de l’Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA) comprend 4 contrats de garantie dans le secteur des infrastructures pour un montant brut de 15,1 millions de US $ (13,6 millions de US $ en net) dans le cadre de son appui au projet AMA au Sénégal. Ce projet implique la conception et la mise en oeuvre d’un système de gestion des déchets solides dans la région de Dakar. L'objectif de la concession est de promouvoir la propreté de Dakar, qui devrait aboutir à une amélioration de la qualité de la vie des habitants. Ce projet est le premier projet de gestion des déchets soutenu par MIGA.

Contacts

 

Ministère de l’agriculture, de l’hydraulique rurale et de la Sécurité alimentaire

CONTACTS

Ministre :

M. Farba SENGHOR

Directeur de Cabinet : 

Téléphone : 849 75 77
   
Secrétaire général : M. Oumar TOP
Téléphone : 849 71 91
   

Adresse :

Building Administratif 3e étage BP 4005

Téléphone :

849 70 00 823 39 74

Fax :

823 32 68

Site Web :


DIRECTIONS ET STRUCTURES RATTACHEES

Rattachées

Inspection des Affaires Administratives et Financières
Bureau de la formation Professionnelle Agricole
Bureau de Presse et d'Informations

Directions

Direction de l'Agriculture
Direction de la Protection des végétaux
Direction de l'Hydraulique
Direction de l'Horticulture
Direction du Génie Rural, des Bassins de rétention et Lacs artificiels
Direction de la Gestion et de la Planification des Ressources en Eau
Direction de l'Exploitation et de la Maintenance
Direction de l'Analyse, de la Prévision et des Statistiques
Direction de l'Administration Générale et de l'Equipement

Autres

Centre de formation professionnelle horticole
Centre de formation des techniciens en agriculture et en Génie Rural
Centre d'initiation horticole
Comité national du Comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel
Centre de perfectionnement agricole
Agence de Promotion du Réseau hydrographique national
Centre de Perfectionnement des Maraîchers
Centre national de formation en Cultures Irriguées


STRUCTURES DECENTRALISEES ET DECONCENTREES
(Cliquer sur le lien pour accéder à la liste des structures décentralisées )

Our Candidate

Man in yellow; Size=180 pixels wide

We may include a photograph of the candidate we are supporting in this area, along with some biographical information.

Campaign Headquarters * Any Street * Anytown * US * 01234